Augmentation mammaire

Prenez de l’assurance avec une augmentation mammaire.

L’augmentation mammaire continue d’être l’une des chirurgies esthétiques les plus en vogue et elle gagne en popularité d’année en année. Que vous cherchiez à augmenter la taille de votre poitrine ou à retrouver son galbe après une naissance ou la ménopause, l’augmentation mammaire peut être une solution. L’information qui suit vous aidera à prendre une décision éclairée.

 
 

Êtes-vous une bonne candidate à une augmentation mammaire?

L’âge des patientes qui envisagent une augmentation mammaire varie d’ordinaire entre 18 ans et la soixantaine avancée. La croissance et le développement de la poitrine doivent être terminés avant d’envisager une augmentation. Si vous n’avez pas de problème médical important ni de problème de santé du sein et que vous désirez augmenter la taille et l’aspect guilleret de votre poitrine, alors vous pouvez être une bonne candidate pour une augmentation mammaire.

Il est primordial d’avoir une discussion en profondeur avec votre plasticien concernant tous les aspects de la chirurgie, y compris l’allure que vos seins auront après celle-ci et ce à quoi vous devez vous attendre avec des implants mammaires.

Comment effectue-t-on une augmentation mammaire et quelle décision dois-je prendre avant d’aller de l’avant?

Vous devez faire QUATRE CHOIX avant d’obtenir une augmentation mammaire :


1) Le type d’incision que le plasticien utilisera pour l’insertion des implants
2) Si les implants doivent être placés « dessus » ou « dessous » les muscles de votre poitrine

3) Le type d’implants que vous aimeriez avoir (silicone ou saline, ronds ou « formés »)
4) La taille des implants

1) L’incision:

Il existe trois types d’incision pour une augmentation mammaire: Transaxillaire, périaréolaire ou inframammaire

Incision transaxillaire :
 Une incision de deux à quatre centimètres dans la zone poilue sous vos bras.

Incision périaréolaire:
 Une incision de deux à quatre centimètres sur le rebord inférieur de votre aréole.

Incision inframammaire:
 Une incision de deux à quatre centimètres dans le pli sous votre poitrine..

Peu importe le type d’incision, les implants sont insérés à l’aide d’un entonnoir appelé « Keller Funnel ». Cette méthode assure un niveau de stérilité élevé et des incisions plus courtes (donc des cicatrices plus courtes!) Lors de la consultation, votre chirurgien peut vous aider à déterminer celui qui est le plus approprié pour vous.


2) « Sous » le muscle ou « par-dessus » le muscle

Les implants peuvent être placés sous les muscles de la poitrine (pectoraux) ou par-dessus. Les avantages de les placer sous les muscles : réduction des risques de « plicature » dans la portion supérieure de l’implant; dans certains cas, une réduction des risques d’avoir une « contracture capsulaire » (voir ci-dessous pour une explication) et, chez certaines patientes, une apparence plus naturelle.

Les implants doivent être placés par-dessus le muscle chez les patientes qui sont des culturistes, des gymnastes ou des haltérophiles sérieuses où une utilisation puissante des muscles de la poitrine peut déplacer l’implant pendant une contraction.


3) Choix de l’implant:
Silicone ou saline?

Les implants mammaires remplis de gel de silicone et les implants remplis de solution saline ont tous deux des profils sécuritaires semblables. Au cours des années 90, les implants mammaires remplis de gel de silicone ont eu mauvaise presse pour trois raisons. Premièrement, les implants n’avaient pas la qualité de ceux disponibles aujourd’hui et ils étaient sujets à briser et à fuir. Deuxièmement, les fabricants d’implants n’avaient pas effectué assez d’études scientifiques à long terme pour prouver la sécurité de leurs produits. Troisièmement, il n’existait pas de directives quant au suivi étroit qui devait exister entre patientes et chirurgiens. Au cours des deux dernières décennies, les fabricants d’implants ont non seulement amélioré énormément la qualité de leurs produits, ils ont aussi étudié et démontré la sécurité à long terme de ceux-ci, dissipant les nombreuses peurs que les patientes avaient par le passé. Pour ajouter à cette sécurité améliorée, il y a aussi le fait que nous voyons toutes nos patientes ayant subi cette chirurgie tous les deux ans afin de nous assurer que leurs implants sont intacts.
Le principal avantage des implants remplis de gel de silicone par rapport aux implants remplis de solution saline vient de ce qu’ils procurent une apparence plus naturelle grâce au gel doux. Les avantages des implants remplis de solution saline incluent une incision légèrement plus courte et s’ils se brisent, ils se dégonflent presque immédiatement et le corps absorbe l’eau salée. Lorsqu’un implant mammaire rempli de gel de silicone brise, cela peut être plus compliqué à détecter, mais facilement confirmé par un ultrason ou une résonance magnétique nucléaire (MRI). Votre chirurgien devrait discuter avec vous des « pour » et des « contre » des deux types d’implants de manière à ce que vous puissiez prendre une décision informée.


4) Taille de l’implant :

Le dernier choix à faire porte sur la taille/volume et la forme de l’implant. Les implants peuvent être ronds ou en forme de « goutte d’eau ». Laquelle est la plus appropriée pour vous dépend de la forme et des dimensions de votre poitrine et de la paroi thoracique. Il est tout particulièrement important que votre chirurgien vous guide à travers ce processus et vous fournisse des « calibreuses » pendant la consultation. Cela vous aidera à choisir des implants proportionnels au reste de votre corps. Le rôle le plus important de votre chirurgien à ce point-ci est de veiller à ce que la taille des implants que vous choisissez s’harmonisent aux dimensions de votre poitrine pour une apparence belle et durable.


La procédure

Une augmentation mammaire nécessite environ 45 minutes. Nous réalisons la chirurgie complète grâce à une incision de 2 à 4 centimètres à travers laquelle nous créons une pochette (sous ou au-dessus du muscle) pour y insérer l’implant. Une fois la pochette créée, il arrive parfois que nous utilisions des « calibreuses » (implants temporaires) pour déterminer la taille finale qui conviendra le mieux à la patiente. Les « calibreuses » sont enlevées immédiatement et les implants définitifs sont alors placés dans les pochettes. Après la confirmation d’un résultat gracieux et symétrique, nous fermons l’incision au moyen de points de suture absorbables placés profondément dans la peau, laissant seulement une ligne fine au niveau de l’incision. Au terme de la chirurgie, nous plaçons un petit pansement étanche sur les incisions afin que la patiente puisse se doucher comme elle le désire. Une fois éveillée de l’anesthésie, nos patientes sont amenées à la salle de réveil et une infirmière veille sur elles. Une fois que les patientes sont confortables et prêtes, un ami ou un membre de leur famille les ramènent à la maison. Chacune d’elles reçoit des antibiotiques, des médicaments antidouleurs et contre la nausée pour quelques jours.
 
 

Avant et après

 
 
 
 
 
 
 
* Les photos ne représentent pas une garantie de résultats et les résultats peuvent varier
 

Questions fréquentes

Ai-je aussi besoin d’un « relèvement » des seins?

Le nom technique pour cette procédure est « mastopexie ». Les patientes qui ont un excédent de peau et des seins très affaissés ont souvent avantage à avoir une mastopexie par la même occasion. Bien que l’implant remplisse une partie de l’excédent de peau, il est recommandé de faire une mastopexie en même temps pour éliminer le surplus. Cela a pour avantage d’améliorer grandement la forme du sein et la position des mamelons et ainsi obtenir une poitrine plus épanouie. Lors de la consultation, votre chirurgien peut déterminer s’il y a avantage ou non à effectuer cette procédure.

Doit-on m’endormir pour cette chirurgie?

Nous effectuons toutes les augmentations mammaires sous anesthésie générale et les patientes sont complètement endormies pendant cette chirurgie. C’est une option plus sécuritaire et confortable.

Que se passe-t-il les jours suivant une augmentation mammaire (quel est le délai de rétablissement)?

Lors des 48 premières heures, les patientes peuvent ressentir un certain malaise et on les invite à prendre les antidouleurs prescrits ainsi que des antibiotiques pendant cinq (5) jours. Il est possible de se doucher presque immédiatement après la chirurgie. Le premier rendez-vous postopératoire a généralement lieu 48 à 72 heures après la chirurgie. La technique de « massage » des implants (seulement pour certains types d’implants) est démontrée aux patientes à ce moment-là. Les patientes peuvent décider de porter ou non un soutien-gorge. La décision est uniquement basée sur leur confort. Quant aux restrictions, les patientes peuvent vaquer à leurs occupations régulières dès qu’elles se sentent confortables, pourvu qu’elles évitent de faire des exercices, des activités ardues ou de soulever des objets lourds. La plupart des patientes planifient une semaine à 10 jours de congé de leur travail. La plupart des restrictions sont levées après quatre (4) semaines suivant la chirurgie alors que des exercices cardio légers peuvent être exécutés. Il n’y a plus de limites après huit (8) semaines. Des rendez-vous de suivi sont planifiés après deux jours, deux semaines, trois mois, une année et tous les quatre à cinq ans par la suite. Présentement, les fabricants d’implants recommandent que les patientes ayant eu une augmentation mammaire passent une résonance magnétique nucléaire (MRI) de leur poitrine aux deux (2) ans pour vérifier l’intégrité des implants.

Ma poitrine paraîtra-t-elle naturelle après cette augmentation?

Les patientes sont souvent préoccupées et croient que leur poitrine ne semblera pas naturelle après une augmentation mammaire. Nous pouvons rassurer quiconque quant à l’aspect naturel d’une poitrine après une augmentation mammaire. Tout dépend de la technique et du choix d’implants. Ce qui déterminera la façon d’effectuer la chirurgie et le choix des implants dépendra de ce que souhaite la patiente : une poitrine pleine et épanouie ou une poitrine dont la taille est plus délicate. Nous discutons en profondeur de tous ces détails importants avec nos patientes lors de la consultation.

Quelle est la durée de vie d’implants mammaires?

Les implants mammaires remplis de gel de silicone et les implants remplis de solution saline ont une durée de vie relativement semblable avant qu’ils ne se « brisent ». Contrairement à la croyance populaire, les implants mammaires « éternels » n’existent pas. En fait, nous disons à toutes nos jeunes patientes que leurs implants devront probablement être changés dans l’avenir. La possibilité qu’un implant brise est d’environ 0,05 pour cent par année. Cela signifie que dix années après une chirurgie, il y a 90 à 95 pour cent de chances que l’implant soit encore intact. Si un implant brise, il doit être retiré et remplacé à travers la même incision.

Les implants mammaires affectent-ils l’allaitement maternel?

L’idée que les implants mammaires affectent l’allaitement maternel est complètement fausse. Les patientes qui ont une augmentation mammaire peuvent s’attendre à allaiter normalement, sans effet quelconque sur le lait maternel ou le sur le bébé.

Quel rôle joue l’imagerie en 3D dans l’augmentation mammaire?

Le système d’imagerie en 3D VECTRA nous permet de saisir le visage, la poitrine et les images du corps d’une patiente en résolution ultra-haute et de lui montrer les possibilités de sa procédure esthétique. Pour nos patientes qui désirent une augmentation mammaire, nous utilisons leur propre image pour explorer des résultats possibles (leur montrant à quoi différents styles et différentes tailles d’implant peuvent ressembler), pour les éduquer quant aux choix qui s’offrent à elles, pour leur expliquer les limites et définir des attentes appropriées. C’est un outil qui a suscité des commentaires élogieux de la part de nos patientes.

Quels sont les risques éventuels et les complications?

Une augmentation mammaire est une procédure sécuritaire et prévisible. Comme dans le cas de toute chirurgie, il existe des risques et des complications connexes. Cela inclut des infections, des saignements, de l’asymétrie, une baisse de sensibilité du mamelon, un mauvais positionnement de l’implant, une « plicature » et une rupture. Il y a aussi le risque de contracture capsulaire. Ceci survient lorsque le corps produit une couche serrée de tissu cicatriciel autour de l’implant alors que celui-ci « durcit » et change de position. Bien que les complications soient relativement rares, elles doivent être abordées avec votre chirurgien lors de la consultation.
 
 

Vous voulez en savoir plus sur l’augmentation mammaire?

Prête à remodeler votre silhouette et à retrouver la confiance en vous? Voyez si vous êtes une bonne candidate et explorez les possibilités à la Clinique du Dr. Karl Schwarz.
 
French